Bouillon, Florence


Envoyer un message

Maîtresse de conférences, socio-anthropologue
Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis

Champs des activités de recherche

Mots clés : habitat / logement ; habiter ; marges ; ville ; citadinité ; urbanité ; pratiques spatiales ; migrations internationales ; mobilités ; inégalités ; pauvreté / vulnérabilités.

Mes recherches se situent au croisement d’une sociologie de la ville et d’une anthropologie de l’habiter. Fondées sur une ethnographie au long cours, elles interrogent prioritairement les enjeux relatifs à la production de formes interstitielles de logement dans le contexte des grandes villes françaises.

Mes travaux se sont déployés selon 6 grands axes :

1. L’habitat interstitiel, analyseur de l’habiter
2. Les compétences des citadins disqualifiés : catégorisations et réversibilités
3. Division sociale de l’espace et ressources du quartier populaire
4. Les discriminations ethno-raciales : politiques publiques et expériences privées
5. La « précarité énergétique » au prisme des intervenants de première ligne
6. Méthodologie et épistémologie de l’enquête ethnographique

Après avoir coordonné pendant cinq années l’axe « Vulnérabilités résidentielles » au sein du REHAL, conjointement avec Agnès Deboulet, Pascale Dietrich-Ragon, et Yankel Fijalkow, j’assume actuellement la direction scientifique d’un programme de recherche financé par le PUCA (Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie). Ce programme (2014-2017) intitulé « Ville ordinaire, citadins précaires : transition ou disparition programmée des quartiers-tremplins ? » réunit une vingtaine de chercheur-se-s et jeunes chercheur-se-s. Croisant des approches statistique, cartographique et ethnographique, il interroge les transformations de quartiers populaires situés à Marseille et en Ile-de-France, au regard des opérations de rénovation urbaine visant à favoriser le rayonnement international des villes.

L’essentiel de mes travaux prend pour terrain, mais aussi comme objet de recherche, la ville de Marseille. Déconstruisant l’idée de « brassage » social communément associée à la ville, ils pointent la dimension fondamentalement inégalitaire de la diversité marseillaise, qui procède à la fois d’un modèle libéral de gestion de la ville et des effets des procédures de rénovation urbaine à l’œuvre depuis plusieurs décennies.

Un autre axe central de mes recherches porte sur la production de la ville par les citadins. Si la ville fait aujourd’hui l’objet d’approches qui en clament la fin ou la dissolution, j’interroge plutôt, dans une perspective s’inspirant de l’Ecole de Chicago, les usages, réels et imaginaires, qu’en font ses habitants, et les recompositions de l’urbanité. La question est donc de comprendre ce qui, au-delà du « délitement du lien social » et des processus ségrégatifs, continue à « faire ville ». Le pari épistémologique est de construire cette analyse en observant la ville « par le bas », c’est-à-dire d’adopter une approche micro-centrée et compréhensive des phénomènes urbains en se situant au plus près des pratiques citadines.

Ce travail se poursuit aujourd’hui dans le cadre de la coordination scientifique d’un projet de recherche financé par le PUCA (2014-2017).

Travaux et publications

Ouvrages /Direction d’ouvrages / Direction de numéros de revue

(D11) Bouillon Florence, Clerval Anne, Vermeersch Stéphanie, 2017, coordination du numéro « Logement et inégalités », Espaces &Sociétés n°170, à paraître en septembre 2017.

(D10) Beauchez Jérôme, Bouillon Florence, Zeneidi Djemila, 2017, coordination du numéro « Zone. L’espace d’une vie en marge », Espaces &Sociétés n°171, à paraître en décembre 2017.

(D9) Bouillon Florence, Monnet Jérôme, 2016, coordination du numéro « L’observation et ses angles », Espaces &Sociétés n°164-165, mars 2016.

(D8) Lambelet Alexandre, Chappaz-Withner Suzanne, Bouillon Florence, Schoeni Dominique, 2015, coordination du numéro « Mondes ethnographiques », ethnographiques.org n°30.
En ligne : http://www.ethnographiques.org/

(D7) Bouillon Florence, Deboulet Agnès, Dietrich-Ragon Pascale, Fijalkow Yankel, 2015, coordination du dossier « Les vulnérabilités résidentielles en questions », Métropolitiques.
En ligne : http://www.metropolitiques.eu/Les-vulnerabilites-residentielles.html

(D6) Bouillon Florence, 2011, Le squat, problème social ou lieu d’émancipation ?, Paris, Editions de la rue d’Ulm, coll. « La rue ? Parlons-en ! », 95 p.

(D5) Bouillon Florence, Lambelet Alexandre, 2010, coordination du numéro « Analyser les rassemblements au moyen de photographies ou de films », ethnographiques.org n°21.
En ligne : http://www.ethnographiques.org/Numero-21-novembre-2010.html

(D4) Bouillon Florence, 2009, Les mondes du squat. Anthropologie d’un habitat précaire, Paris, Presses Universitaires de France, collection Partage du savoir, 244 p.

(D3) Bouillon Florence, 2009, Squats. Un autre point de vue sur les migrants, Paris, Editions Alternatives (avec les photographies de Freddy Müller), 144 p.

(D2) Bouillon Florence, Fresia Marion, Tallio Virginie (dir.), 2006, Terrains sensibles. Expériences actuelles de l’anthropologie, Paris, Editions CEA/EHESS, 208 p.

(D1) Bouillon Florence, Sevin Jean-Christophe, 2007, coordination du numéro « Visibilité et invisibilité de l’immigration », ethnographiques.org n°12.
En ligne : http://www.ethnographiques.org/Numero-12-fevrier-2007.html

Articles de revues à comité de lecture

(A14) Bouillon Florence, Monnet Jérôme, 2016, « L’observation et ses angles : au cœur des rapports entre les chercheurs et leurs objets », Espaces &Sociétés n°164-165, p. 11-17.

(A13) Jeanmougin Hélène, Bouillon Florence, 2016, « D’une gentrification inaboutie à une « nouvelle précarisation ? » Continuités populaires et conflits de coprésence dans le centre de Palerme » Lien social et Politiques n°77, p. 103-125.

(A12) Bouillon Florence, Chappaz-Wirthner Suzanne, Lambelet Alexandre, 2015, « Mondes ethnographiques : des textes, des images, des sons et des mouvements. Préambule pour un numéro anniversaire », ethnographiques.org n°30.
En Ligne : http://www.ethnographiques.org/2015/Bouillon,Chappaz,Lambelet

(A11) Bouillon Florence, Musso Sandrine, Lees Johanna, de Cheveigné Suzanne, 2015, « Repérer et vivre la précarité énergétique en ville », Annales de la Recherche urbaine n°110, « Ville et vulnérabilités », p. 88-97.

(A10) Bouillon Florence, Deboulet Agnès, Dietrich-Ragon Pascale, Fijalkow Yankel, 2015, « Les vulnérabilités résidentielles en questions » (introduction du dossier), in Métropolitiques, juin 2015.
En Ligne : http://www.metropolitiques.eu/Les-vulnerabilites-residentielles.html

(A9) Aguilera Thomas, Bouillon Florence, 2013, « Le squat, un droit à la ville en actes », Mouvements, n°74, 2013/2, p. 132-142.

(A8) Bouillon Florence, Dietrich-Ragon Pascale, 2012, « Derrière les façades. Ethnographies de squats parisiens », Ethnologie française, XLII, 2012/3, p. 429-440.

(A7) Bouillon Florence, 2010, « Le squatteur, le policier, le juge et le préfet : procédures en actes et classements ad hoc », Déviance et Société vol. 34, n°2, p. 175-188.

(A6) Bouillon Florence, 2009, « Les habitants des squats n’ont rien d’exceptionnel », Multitudes n°37-38, Dossier « Micropolitique de l’habitat non-ordinaire », p. 238-246.

(A5) Bouillon Florence, Sevin Jean-Christophe, 2007, « Introduction : migrations et patrimonialisation en débats », ethnographiques.org, n°12, février.
En ligne : http://www.ethnographiques.org/2007/Sevin,Bouillon.html.

(A4) Bouillon Florence, 2003, « Des migrants et des squats : précarités et réactivités aux marges de la ville », Revue Européenne des Migrations Internationales, vol.19, n°2, sept., p. 23-46.

(A3) Bouillon Florence, 2002, « A quoi servent les squats ? Compétences des acteurs et ressources des lieux », Revue Française des Affaires Sociales, vol. 2, p. 45-63.

(A2) Bouillon Florence, 2000, « Des escales dans la nuit : les snacks égyptiens à Marseille », Les Annales de la Recherche Urbaine n°87, p. 43-51.

(A1) Bouillon Florence, 2000, « L’après-guerre de Bosnie : conditions de vie et processus de fragilisation de familles bosno-tsiganes dans une cité marseillaise », Etudes tsiganes n°14, p. 57-70.

Chapitres d’ouvrages

(CH 14) Bouillon Florence, 2017, « Why migrants’s squats are a political issue : a few thoughts about the situation in France », in P. Mudu, S. Chattopadhyay (Eds.), Migration, Squatting and Radical autonomy, New York, Routledge, p. 67-77.

(CH 13) Bouillon Florence, Choplin Armelle, Schmoll Camille, Zeneidi Djemila, 2015, Introduction au dossier « Gérer les indésirables : dispositifs de mise à l’écart et techniques de résistance », , in A. Clerval, A. Fleury, J. Rebotier et S. Weber (dir.), Espace et rapports de domination, Paris, PUR, p. 269-272.

(CH 12) Bouillon Florence, 2013, « What is a « good » squatter ? Categorization processes of squats by government officials in France », in Squatting in Europe. Radical spaces, Urban struggles, Brooklyn, Autonomedia, p. 231-245.

(CH 11) Bouillon Florence, 2011, « Awa, une Malienne à Paris », in Paris refuge. Habiter les interstices, Paris, Editions du Croquant, coll. Carnets d’exils, p. 165-191.

(CH 10) Baby-Collin Virginie, Bouillon Florence, 2008, « Marges urbaines et constructions citadines. Regards croisés Caracas- Marseille », in V. Baby-Collin et D. Mercier (Eds.), Sud à Sud. Dynamiques sociales et spatiales Amérique latine / Méditerranée, Presses Universitaires de Provence, coll. Monde contemporain, p. 277-297.

(CH 9) Bouillon Florence, 2007, « Le squat, forme contemporaine du bidonville ? » in V. Laflamme, C. Levy-Vroelant, D. Robertson et J. Smyth (Eds.), Le logement précaire en Europe. Aux marges du palais, Paris, L’Harmattan, coll. Habitat et Sociétés, p. 191-207.

(CH 8) Bouillon Florence, 2007, « Les compétences précaires en question. Réflexions à partir des squats marseillais », in I. Berry-Chikhaoui, A. Deboulet, L. Roulleau-Berger, (Eds.), Villes internationales. Tensions et réactions des habitants, Paris, La Découverte, coll. Recherches, p. 189-206.

(CH 7) Bouillon Florence, Baby-Collin Virginie, Benit Claire, Vidal Dominique, 2007, « Imprévu, mixité, rencontre », in E. Dorier-Apprill et P. Gervais-Lambony (Eds.), Vies citadines, Paris, Belin, coll. Mappemonde, p. 129-148.

(CH 6) Bouillon Florence, Fresia Marion, Tallio Virginie, 2006, « Les terrains sensibles à l’aune de la réflexivité », in Terrains sensibles. Expériences actuelles de l’anthropologie, Paris, CEA/EHESS, p. 13-28.

(CH 2) Bouillon Florence, 2006, « Pourquoi accepte-t-on d’être enquêté ? Le contre-don, au cœur de la relation ethnographique » in Terrains sensibles. Expériences actuelles de l’anthropologie, Paris, CEA/EHESS, p. 75-95.

(CH 5) Bouillon Florence, 2005, « Une question sociologique, un enjeu social : le "choix" de la pauvreté » in D. Ballet (Ed.), Les SDF. Visibles, proches, citoyens, Paris, PUF, coll. Sciences sociales et sociétés, p. 267-278.

(CH 4) Bouillon Florence, 2005, « Le squat, une alternative à la rue ? » in J. Brody (Ed.), La rue, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, p. 179-194.

(CH 3) Bouillon Florence, 2004, « Au Roi du kebab. Restauration à la sauvette et dynamique commerciale métissée » in P. Fournier et S. Mazzella (Eds.), Marseille, entre ville et ports. Les destins de la rue de la République, Paris, La Découverte, coll. Recherches, p. 242-257.

(CH 2) Bouillon Florence, 2003, « Squats et errance : quels enseignements ? » in Les SDF. Représentations, trajectoires et politiques publiques, Paris, Plan Urbanisme, Construction, Architecture, collection Recherches n°148, p. 179-190.

(CH 1) Bouillon Florence, 2001, « Des acteurs et des lieux : les économies de la rue à Marseille » in M. Peraldi (Ed.), Cabas et containers. Activités marchandes informelles et réseaux migrants transfrontaliers, Paris, Maisonneuve et Larose, p. 237-268.