Romain Leclercq

Résumé thèse

Titre : « Risques urbains. Sociologie politique de catastrophes ‘naturelles’ en Afrique de l’Ouest (Dakar, Accra) »
Qu’ils soient considérés comme climatiques, environnementaux, industriels ou sociaux, les risques sont de plus en plus appréhendés dans la recherche en sciences sociales comme des faits sociaux à part entière, produits et mobilisés par différents acteurs. En ville notamment, et principalement dans les quartiers informels des pays du Sud, les menaces liées aux inondations, à l’écroulement de bâtiments ou à l’éviction de populations apparaissent ainsi directement liés aux modes d’urbanisation et de gestion de la ville. Les politiques associées à la gestion de la menace apparaissent ainsi indissociables de l’aménagement du territoire et de la production de normes spatiales et sociales.

Dans les banlieues de Dakar et d’Accra, différents mouvements d’habitants se sont constitués en vue notamment d’apporter des réponses à des inondations au sein de leurs quartiers. L’enjeu pour certains de ces mouvements est ainsi de s’ériger en tant qu’acteurs de l’urbanisme de leurs quartiers, en se confrontant aux producteurs de normes et de politiques urbaines, qu’il s’agisse de l’Etat, des porteurs de projets comme les ONG ou des grands institutions internationales (UN-Habitat, Banque Mondiale…). C’est ici un rapport de force entre différents acteurs qui se met en place autour de la définition de la catastrophe et des moyens d’y parer, lesquels engagent une vision située de l’organisation de la ville et de la production de l’espace. A cheval entre un ancrage local fort et une insertion dans différents réseaux transnationaux (financements auprès de bailleurs internationaux, insertion dans des organisations transnationales…), ces mouvements apparaissent par ailleurs contribuer à un processus de mondialisation des formes d’urbanisme critique ou subalterne.

Mes deux terrains de recherche sur des fédérations d’habitants agissant dans les quartiers informels de Dakar et d’Accra et liés à un réseau mondial, Slum Dwellers International, me permettent donc de porter un regard sur plusieurs éléments. Il s’agit d’une part d’interroger l’ancrage de ces mouvements dans une expérience habitante de la menace, leur émergence dans des contextes physiques et sociaux urbains particuliers, et la manière dont les différents acteurs de la ville agissent sur la catastrophe et politisent ainsi l’espace urbain. Il s’agit d’autre part de porter un regard sur les dynamiques de circulation et de globalisation des risques et des registres de mobilisation dans l’espace urbain qui y sont associés, en vue de contribuer à une sociologie de la mondialisation « par le bas ».

Formation principale
Depuis 2015
Doctorat de Sociologie – « Risques urbains. Sociologie politique de catastrophes ‘naturelles’ en Afrique de l’Ouest (Dakar, Accra) »
Sous la direction d’Agnès DEBOULET et d’Armelle CHOPLIN
LAVUE (UMR 72-18), Université Paris 8 - ED 401
Contrat doctoral avec la COMUE – Paris Lumières
2014 – 2015
DU d’Urbanisme « Expertise Internationale – Ville en développement » - Mention TB
Institut Français d’Urbanisme
2012 – 2014
Master de recherche en Sociologie – Mention TB
Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis

Publications dans des revues à comité de lecture
En cours de relecture
“Travailler la catastrophe. L’action publique à l’épreuve des inondations dans la banlieue de Dakar », Anthropologie & Développement, à paraitre, 2019.
2019
(à paraître)
Avec Sierra A., Gustiaux R., « La crise : saisir la ville par la rupture » in. Blanc et al., Prospectives nationales pour la recherche urbaine, CNRS Editions, Paris
2019
(14 mars)
Avec Hoddé R. et Mamou K., « Grand débat, sourde oreille ? La parole déniée des quartiers populaires », Métropolitiques, https://www.metropolitiques.eu/Grand-debat-sourde-oreille-La-parole-deniee-des-quartierspopulaires.html
2017
“The politics of risk policies in Dakar, Senegal”, International Journal of Disaster Risk Reduction, 26, p.93-100. DOI :〈10.1016/j.ijdrr.2017.09.031〉
2017
« Le tournant néolibéral de la résilience ? Pratiques et formes politiques de l’opérationnalisation de la résilience à Dakar », Les risques urbains, acteurs, systèmes de prévention, 17 (2), [En Ligne]. DOI :〈10.21494/ISTE.OP.2018.0202〉

Principaux contrats d’enseignement (voir la note récapitulative des enseignements pour le détail)
2018 - 2019
Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche – Département AES – Univ. Paris 8
Cours de L1 – « Introduction à la sociologie »
2018 - 2019
Chargé d’enseignement vacataire – Ecole Nationale Supérieure d’Architecture – Paris La Villette
Cours de L1 et de L3 – « Le Lieu d’Habitation » ; « Etude sociologique d’un quartier en mouvement » ; « Suivi du rapport d’étude »
2015 à 2018
Monitorat d’enseignement – Département de sociologie – Univ. Paris 8
Cours de L1 et de L3 – « Introduction aux sciences sociales 2 » ; « Décrire la société française » ; « Ateliers de construction du mémoire » ; « Méthodes du travail universitaire », « Atelier Projet Voltaire »
Principaux séminaires et ateliers de recherche
2015 à 2019
Séminaire doctoral – Métropoles et migrations. Postures de recherche en sciences sociales
Sous la coordination de Deboulet Agnès, Miranda Adelina, LAVUE / MIGRINTER
17 mai 2019
Politiques publiques, développement et mondialisation dans les pays du Sud : parcours de recherche et aspects méthodologiques
Sous la coordination de Lombard Jérôme, Musset Alain, Hazard Benoit – EHESS
2016 à 2018
Séminaire de Master – « Posture de chercheurs en contexte de mondialisation »
Sous la coordination de Casciarri Barbara – Université Paris 8 - LAVUE

Responsabilités scientifiques et associatives
Depuis Janvier 2019
Membre de l’Association des Chercheurs de Politique Africaine (ACPA)
https://polaf.hypotheses.org/category/lacpa
Depuis Janvier 2019
Coordinateur du projet de recherche/action – « Cartographies participatives et urbanismes critiques »
Association APPUII – Maison des Sciences de l’Homme Paris-Nord
2018/2019
Responsable doctorant de l’axe 4 du LAVUE
2018
Membre du comité d’organisation de la Journée des Doctorants du LAVUE
Université Paris-Nanterre, 28-29 Novembre 2018
2018
Membre du comité d’organisation du colloque "Droit à la ville vu des quartiers populaires"
Université Paris-Nanterre, 23 - 24 mai 2018
Depuis Janvier 2018
Membre du comité de rédaction - AdP « Villes en développement »
https://www.ville-developpement.org
Depuis
Juin 2018
Membre du Pôle publications - Network of Researchers in International Affairs (NORIA)
https://www.noria-research.com
Depuis 2015
Membre du Conseil d’Administration de l’association APPUII (Alternatives pour des Projets Urbains Ici et à l’International)
https://appuii.wordpress.com

Langues parlées/écrites : Français, Anglais, Wolof (notions de base)

Sélection de communications scientifiques
04/10/2018 Les « bénéficiaires » peuvent-ils parler ? Sur le positionnement du chercheur vis-à-vis des « acteurs cibles » des ONG, Biennales d’ethnographie de l’EHESS, EHESS, Paris 10/07/2018 Qui « profite » des inondations ? Engagements sous contraintes dans la banlieue de Dakar, Rencontres des Jeunes Chercheurs en Etudes Africaines, Université Aix-Marseille, Marseille 12/09/2017 From World Bank offices to Dakar courtyards, what is at stake in risk management policies ?, RC21 Conference 2017 - “Rethinking Global Urban Justice”, University of Leeds, Leeds
09/03/2017 Le tournant néolibéral de la résilience ? Formes et pratiques de la résilience urbaine à Dakar, Colloque “Penser et faire la résilience”, Université de Pau et des pays de l’Adour, Pau.
03/02/2016 Urban risks from below. A dwellers perspective on risk management in the suburbs of Ouagadougou, Dakar and Nouakchott, Urban Africa Risk Knowledge - International conference, Sunbird Hotel, Lilongwe (Malawi).
06/01/2016 Risques et catastrophes : quelles réponses des habitants ? Etudes de cas du Sénégal au Chili (Avec Chloé Charpentier), Conférence Centre Sud, ENSA Paris La Villette, Paris