Jérôme Boissonade

Effets et réception du projet urbain dans la ville portuaire : Exemple de Neptune à Dunkerque

Eléments pour une synthèse

(avec P. Hellequin, S. Duhamel, S. Gueydan, Valcke S.) in Tsiomis Y. (coord.), Echelles et temporalités des projets urbains, ed. Jean-Michel Place, Paris, 2007, pp.143-158

La fabrique de la « ville » en tant que démarche concrète allant de la conception à la réalisation des projets se renouvelle sans cesse. Les démarches s’enrichissent mais diffèrent en fonction des pays, des villes, des acteurs, des perceptions et du « style » des concepteurs. Elles se différencient surtout en fonction des échelles et des temporalités propres à chaque acteur.
Neufs équipes interdisciplinaires ont étudié la négociation pour le renouvellement des relations territoires – réseaux à l’échelle métropolitaine : l’articulation des échelles territoriales, les effets et la réception de projets urbains en territoires portuaires, les gares dans la ville d’aujourd’hui, les significations temporelles du projet urbain, le rôle des images spatiales ou la qualification du développement durable à travers le projet urbain… ces recherches ont été l’occasion de vérifier la multitude de démarches en fonction de la topologie, la géographie, les cultures urbaines, les stratégies d’acteurs, etc. Elles ont permis aussi de constater les différences et les similitudes entre des projets urbains à l’échelle européenne.

Texte intégral dans HAL SHS