Gourvennec Estelle

Doctorante en CIFRE au sein de l’Atelier 15
Unité d’accueil : AUS-LAVUE UMR 7218
Etablissement : Université Paris VIII
Ecole Doctorale : n°401 Sciences sociales
Directeur de thèse : Agnès Deboulet
Co-direction : Anne D’Orazio
Financement de la thèse : CIFRE (Structure d’accueil Atelier 15)

Thèse
Titre (provisoire) - Vers une évolution de la propriété résidentielle. La valeur d’usage réaffirmée dans des opérations d’habitat participatif en dissociation bâti-foncier.

Thèmes de recherche - Sociologie urbaine, sociologie de l’habitat, politiques du logement, pratiques collaboratives dans l’habitat, dissociation bâti-foncier, propriété résidentielle, pratiques d’émancipation

Résumé - Les difficultés d’accès au logement, la faiblesse des mobilités résidentielles et les marchés restreints en zones urbaines tendues sont les marques des crises du logement successives que traverse la France. Face à cette hausse croissante des inégalités en matière d’habitat, des pratiques, localisées et locales, s’inscrivant notamment dans le champ de l’habitat coopératif, ont émergé. Si ces initiatives n’occupent qu’une petite place dans la production du logement, elles ont participé, en apportant des notions de « commun », à la définition d’un cadre législatif propre à l’habitat accessible, durable et adapté (loi ALUR - Mars 2014). Deux nouveaux dispositifs, se rattachant au droit coopérative, ont vu le jour : la coopérative d’habitants et l’Organisme du Foncier Solidaire (OFS) s’inspirant du montage des community land trust. Les statuts intermédiaires entre l’accession et la location que représentent les coopératives d’habitants et les baux réels solidaires portés par les organismes de foncier solidaire réintroduisent dans une opération immobilière les principes d’appropriation, de co-gestion et d’anti-spéculatif avec l’ambition de garantir durablement le rôle premier du logement qui est d’habiter. Cette mise en avant de la valeur d’usage et de l’auto-gestion dans l’habitat atteste d’une mutation dans la fabrique de la ville et plus spécifiquement de l’un de ses fondements : la propriété privée. Ces adaptations et ces ajustements sont alors les marques d’une recherche de renouvellement des pratiques d’intervention des politiques de l’habitat et d’aménagement du territoire. En explorant les formes de pratiques collaboratives autours de la propriété résidentielle et les initiatives de dissociation entre propriété du sol et du bâti conçue comme une alternative à la crise du logement actuel, cette thèse ambitionne de mesurer l’évolution du rapport à la propriété résidentielle et la restructuration de l’action publique autour de nouveaux montages innovants d’accès au logement.

Terrains

  • Opérations de logements en accession sociale à la propriété et/ou en habitat participatif et/ou en dissociation bâti-foncier en Ile de France
  • Opérations de logements du CLT Bruxelles et CLT Londres

Diplômes

  • 2018 Doctorat en sociologie – AUS - LAVUE UMR 7218 - CNRS
  • 2014 Habilitation à la maîtrise d’œuvre en son nom propre, ENSA Paris La Villette
  • 2013 Master recherche de sociologie mention très bien, Université Paris VIII Saint-Denis, sous la direction de Agnès Deboulet
  • 2012 Diplôme d’architecte d’Etat, ENSA Nantes – Félicitations du jury et mention recherche
  • 2011 Master 1 d’architecture, Université de Montréal

Publications
GOURVENNEC E., Adaptations et rapports de force d’habitants précaires face au renouvellement urbain à Saint-Denis, France, Ouvrage collectif « Dynamiques urbaines », dir. A-M Autissier et G. Mendez, Edition Peter Lang, 2017

Enseignements

  • Sept. 2019 (Actuellement) Enseignante vacataire Sciences Po Paris :
    > Cours de sociologie de la ville et des territoires, Master Stratégie Urbaine et Territoriale
> Tutorat - Encadrement des mémoires professionnels, ’Executive Master " Stratégie et finance de l’immobilier"
  • Fev. 2014 – Juil. 2018 Chargée de TD de Sciences Humaines (4 x 30h) - ENSA Paris-La-Villette – Enseignement des outils et méthodes des sciences sociales ; initiation aux méthodes d’enquêtes sur l’espace habité, intermédiaire et urbain.

Autres

Rapport de recherche :
Participation au programme de recherche et à la rédaction du rapport : Costil M., Deboulet A., Lafaye C., Leclercq B., "La disparition progressive de l’habitat dégradé et du parc social de fait", in Bouillon F., Baby-Collin V., Deboulet A. (coord.), Ville ordinaire, citadins précaires : transition ou disparition programmée des quartiers-tremplins ? Rapport de recherche pour le PUCA, 2018

Colloques et journées d’étude

  • Sept. 2019 « Les « communs » dans la production de l’habitat, une notion internationalisée aux réalités plurielles : Les Offices Fonciers Solidaires (OFS) Français VS les Community Land Trust (CLT) Anglo-saxons », in Ici par ailleurs, l’international en question, 5ème rencontres doctorales en architecture et paysage, ENSA Lyon
  • Août 2019 « The introduction of the Community Land Trust in Europe : a notion of the commons with plural realities », in Housing for the next european social model 2019, Athens, Greece, Harokopio University, Department of Geography
  • Mars 2016 « Adaptation et rapport de force d’habitants précaires face au renouvellement urbain à Saint-Denis » in. Colloque international « Dynamiques urbains : perspectives mondiales de la gestions sociale et culturelle des villes » - Universités de Paris 8 et de Paris V
  • Mars 2015 « L’habitat participatif : quelles perspectives de développement dans les quartiers ? Coop Colette, opération d’habitat participatif en accession sociale à Vitry-sur-Seine », in « La participation citoyenne : quelles conditions de réussites ? », Profession banlieue
  • Nov. 2014 « L’habitant, l’architecte et l’opérateur : l’élaboration d’une légitimité partagée dans un projet d’habitat participatif » in. « Légitimités professionnelles à l’épreuve des mutations urbaines » Lieux et enjeux, Paris, Centre de Recherche sur l’Habitat (CRH) ENSA Paris Val-de-Seine
  • Fév. 2014 « Quand la rénovation divise : Stratégies de distinction et hiérarchisation dans l’organisation des habitants face au projet urbain. » in. « Des habitants confrontés à la rénovation urbaine : manifestations du subir et de l’agir », Lieux et enjeux, Paris, Centre de Recherche sur l’Habitat (CRH) ENSA Paris Val-de-Seine